La météo sur commande avec Ford

La météo sur commande avec Ford

Sommes-nous en été ou en pleine tempête hivernale ? En mai dernier, Ford a innauguré son nouveau centre de simulation climatique à Cologne, en Allemagne. Les nouveaux véhicules sont testés sous différentes conditions : une chaleur extrême dans une pièce alors qu'à quelques mètres de là, la petite Ford KA+ affronte le froid glacial canadien. Découverte d'un centre unique en son genre en Europe.

 

Ford fait la pluie et le beau temps

Les ingénieurs Ford peuvent désormais tester les nouveaux véhicules sous toute sorte de météo : de la chaleur désertique du Sahara, au froid glaciaire de la Sibérie en passant par l'extrême humidité du Costa Rica. Un simple bouton fait soumettre aux véhicules la météo de haute altitude du Mont Blanc, avec des vents soufflant jusqu'à 250 km/h, de fortes chutes de neige, un soleil aveuglant ou de fortes pluies. Le tout à Cologne, en Allemagne, sous un campus fermé qui mesure la taille d'un terrain de football. Cette usine météo Ford est devenue le centre environnemental automobile le plus avancé d'Europe.

De la petite Ford KA+ au fourgon utilitaire Transit, tous les véhicules de la gamme Ford sont testés. 10 véhicules peuvent être contrôlés simultanément, afin d’évaluer le confort, la sécurité et la durabilité, ainsi que l'électronique, le freinage ou encore le remorquage de charges lourdes. Côté carrosserie, d'autres tests sont effectués: les effets de vents forts, la robustesse en cas de pluie et de neige ou le temps de dégivrage d'un pare-brise selon les températures extérieures.

Des technologies inédites en Europe

Le centre Ford possède trois souffleries: un laboratoire de haute altitude et quatre chambres d’essais dédiées aux tests de températures, dont une permettant de simuler une humidité extrême.

  • La soufflerie n°1 permet de concevoir un environnement chaud ou froid. 28 spots haute température dotés d'ampoules de 4 000 watt simulent la chaleur des rayons du soleil pour vérifier l’efficacité de la climatisation à l'intérieur des véhicules. Ce tunnel de tests sert également à mesurer l’isolation phonique au sein de l'habitacle, en fonction de la vitesse, de la température extérieure ou le taux d'humidité, et d’évaluer le niveau sonore du système de chauffage et de climatisation.

 

  • Similaire à la soufflerie n°1, la n°2, simule un environnement chaud ou froid mais permet ici d'évaluer l'impact de la neige et la pluie et leurs conséquences sur la visibilité, sur le démarrage du véhicule et sur le temps de chauffage de l'habitacle.

 

  • La soufflerie n°3, ou laboratoire de hautes altitudes, est consacrée aux essais de véhicules face à des vents de 120 km/h à une altitude atteignant les 5 200 mètres. Grâce à ces tests, les ingénieurs Ford s'assurent que les liquides des différents mécanismes n'explosent pas dans des conditions extrêmes. Plus de la moitié des véhicules commercialisés par Ford dans le monde roule dans des pays dont les routes dépassent les 1 000 mètres d'altitude.

 

"Nous pouvons désormais vérifier la performance des moteurs lors de changements climatiques extrêmes, du chaud vers le froid par exemple, et même mesurer quelle quantité de neige va tomber sur la tête du conducteur lorsque celui-ci sort du véhicule après une tempête. Le rêve des ingénieurs, en somme", a déclaré Michael Steup, Projet Manager au Centre climatique de Cologne.

 

Retour aux actualités